Patrouille lagonnaire

Notre association, qui bénéficie du soutien financier de la commune de Borabora, a souhaité faire l'acquisition d'une embarcation pneumatique dès sa création.

Nous avons donc mis en place une patrouille lagonnaire qui s'effectue trois fois par semaine.

 

L'équipe

La patrouille est principalement opérée par 3 personnes qui sont originaires de l'île et qui parlent également le Tahitien (contact avec la population) et l'anglais (contact avec les touristes, principalement des voiliers). Chaque patrouille dure la journée et deux personnes sont embarquées à chaque fois.

 - Oltoni : il est responsable de l'entretien du bateau et assure généralement toutes les patrouilles effectuées

 - Vetea : il assure la patrouille du Lundi avec Oltoni

 - Gladys : la compagne de Oltoni qui se joint à lui pour les deux autres patrouilles de la semaine

 

 

 

Photo 1 : Gladys et Oltoni repèrent et ramassent les déchets flottants. Photo 2 : Le ramassage des déchets s'effectue également sur les motu. Ici, le motu de l'aéroport. Photo 3 : on se rend compte que le ramassage n'est pas inutile

 

 

Objectifs

L'objectif de la patrouille est de pouvoir sensibiliser les usagers du lagon (privés ou professionnels) sur les mesures environnementales de bon sens : limiter l'usage des ancres, ne pas marcher sur le platier…

Ils patrouillent également sur les motus en allant à la rencontre des habitants pour les sensibiliser sur la dangerosités de certains déchets très toxiques tels que les piles ou batteries qui sont fréquents sur un motu (pas d'électricité).

L'équipe est équipée d'un appareil photo ce qui permet ainsi de pouvoir constater des délits de remblais illégaux, ou bien de dénoncer des mesures de protection inadaptées lors de mises en place de chantiers en bord de mer.

 

Ramassage des déchets flottants en 3 étapes

 

 

L'avenir

Notre mission trouve ses limites car nous n'avons qu'un rôle de médiateur et nous nous rendons compte que face à une personne mal intentionnée et désireuse de polluer le lagon, nous n'avons que peu de moyen.

Aussi, au même titre que la France dispose de gardes forestiers assermentés et à même de délivrer des amendes aux contrevenants, nous souhaiterions que la Polynésie Française crée un corps de gardes lagonnaires assermentés comme cela se fait chez nos voisins (Hawaii).

La richesse de la Polynésie n'est rien d'autre que les lagons de ses îles, un don de la nature que nous avons le devoir de préserver, pour les générations futures et l'avenir de la Polynésie Française.

 

 

Sans commentaire

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×